Annuaire association

Supprimer toutes les publicités avec l'asso-pack + ?
Commander !

Louis Léopold Tuilans

Tuilans Louis Léopold (1862-1916) dit Tuilans-Chalopin

 

Né à Prévelles le 16 Décembre 1862 de Tuilans Louis Mathurin et de Cruchet Marie-Louise, époux de Chapolin Séraphine. Décédé à Prévelles le 29 Octobre 1916.
Louis Léopold apprend le métier de potier chez son père au petit hameau de potier (au lieu dit Bauvais) où il réalise ses célèbres pichets. Il a exercé son métier par intermittence. En 1883, au moment de faire son service militaire il est ajourné pour faiblesse de tempérament. Le Conseil Municipal de Prévelles, le 14 Avril 1884 avait pris une délibération demandant que Louis Léopold demeure dans ses foyers comme soutien de famille. Il est réformé en 1884. Le 23 Juin 1884, il épouse Séraphine Chapolin à Saint-Georges du Rosay. Une fille naît en 1888, le 8 Janvier : Séraphine Louise. Après une période «  calme », sa femme se sépare de lui et quitte Prévelles. Sa fille demeure chez ses grands-parents aux Maraisières. L'industrie de la poterie à Prévelles est sur son déclin, mais il n'abandonne pas son métier, il ne l'exerce plus de façon constante. Il est contraint de chercher du travail et d’aller travailler à la poterie du Rond à Bonnétable. La mort de son père en 1912, le mariage de sa fille en 1913, le laissent seul avec sa vieille mère dans une situation proche de la misère. Il se refuse à voir sa mère partir à l'hospice et à vendre la maison. Le 5 Juillet 1914, la vente a lieu et Leroy fait l'acquisition de cette maison que la mobilisation l'empêche d'occuper. Tuilans continue d'y vivre avec sa mère. La mère décède le 5 Avril 1915. Le 29 Octobre 1916, on le trouve pendu dans son atelier des Maraisières.

 

 

 

 

Le style de Tuilans a évolué et son inspiration s'est renouvelée. Certains becs verseurs reprennent des profils connus, tête de poule, tête de chien, tête de mouton, tête de cheval ou des têtes d'hommes moustachus surmontées d'une casquette tenant lieu de bouchon.La forme des personnages se fait plus sensible, les attitudes et les visages se font plus variés.

 

 

                                       

La période verte:1892-1896                                                  La période jaune:1886-1888